Élections 2018 : Ce que vous devez savoir

La prochaine élection générale aura lieu le 1er octobre prochain et sera la première à se dérouler à date fixe dans l’histoire du Québec. Selon la Loi électorale, la campagne doit durer entre 33 et 39 jours et doit être déclenchée au plus tard le 29 août. Le choix de la date revient au premier ministre, qui a arrêté son choix sur le 23 août, pour une campagne de 39 jours.

La course s’annonce serrée selon les sondages qui laissent présager, depuis les derniers mois, la possibilité d’un changement de gouvernement.

H+K Stratégies vous accompagnera tout au long de cette campagne alors que nous publierons chaque jour un résumé de la journée électorale, ainsi que des billets de blogue sur divers sujets qui vous permettront d’être bien au fait du déroulement et des rebondissements de cette 42e élection générale au Québec.

Qui est dans la course?

Voici les principaux partis qui présenteront des candidats dans les 125 circonscriptions du Québec :

Le Parti libéral du Québec (PLQ), avec à sa tête Philippe Couillard, est au pouvoir depuis avril 2014 et demande aux électeurs de lui accorder un second mandat en mettant notamment de l’avant le bilan économique et social de son gouvernement. Avec une équipe renouvelée, le premier ministre sortant incarne la continuité et la stabilité. Il demande aux Québécois de lui accorder à nouveau leur confiance afin de poursuivre sa contribution à l’avancement du Québec.

Le Parti Québécois (PQ) de Jean-François Lisée et sa vice-cheffe, Véronique Hivon, occupe la place d’opposition officielle à la dissolution de l’Assemblée nationale. Un état fort au service des gens est le thème de la plateforme du parti pour la prochaine élection. Elle contient 21 engagements concernant notamment le fonctionnement du système de santé, l’enrichissement du Québec, l’accessibilité à l’éducation et le développement des régions.

La Coalition Avenir Québec (CAQ), fondée en 2012 par le chef François Legault, se veut un ralliement de toutes les forces nationalistes autour d’un projet qui permettra au Québec d’avancer et de s’affirmer à l’intérieur du Canada. La CAQ se présente comme l’équipe du changement. Premier dans les sondages depuis plusieurs mois, le chef du 2e groupe d’opposition prône la réussite scolaire et le développement économique.

Québec solidaire (QS) et ses co-porte-paroles Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois, n’est pas reconnu comme un groupe parlementaire puisqu’il ne compte que trois députés élus. Ce parti créé en 2006 propose aux Québécois une économie solidaire, écologique et démocratique, une société féministe dans un Québec indépendant.

Répartition des sièges à l’Assemblée nationale à sa dissolution le 23 août 2018

0
Parti libéral du Québec
0
Parti Québécois
0
Coalition Avenir Québec
0
Québec solidaire
0
Indépendants

Dates importantes

23 août

13 septembre

15 septembre

17 septembre

20 septembre

23 et 24 septembre

1er octobre

Déclenchement de la campagne électorale

Premier débat des chefs en français

Date limite pour désigner les candidats de chaque parti

Débat des chefs en anglais

Deuxième débat des chefs en français

Vote par anticipation

Jour du scrutin

Quelles sont les nouvelles règles du jeu?

La Loi modifiant la Loi électorale afin de prévoir des élections à date fixe, adoptée par l’Assemblée nationale le 14 juin 2013, a apporté plusieurs modifications au processus électoral et dans la manière de faire campagne, autant pour les militants que pour les candidats et députés. Voici les changements les plus importants à la suite de la modification de la Loi :

  • Les élections se tiennent désormais à date fixe, le premier lundi d’octobre, à tous les quatre ans;
  • La carte électorale a été modifiée afin de tenir compte des nouvelles réalités démographiques dans différentes régions du Québec;
  • Les électeurs sont autorisés à faire un don maximal de 100 $ par année pour chaque parti politique, et sont autorisés à verser un maximum de 100 $ supplémentaire par parti lors d’une année électorale;
  • Toute contribution de plus de 50 $ doit être effectuée par chèque ou par carte de crédit;
  • Les contributions politiques ne sont plus déductibles d’impôt;
  • Toutes les dépenses électorales doivent être déclarées et justifiées au Directeur général des élections du Québec sous la forme d’un rapport déposé après les élections;
  • Il est dorénavant interdit d’effectuer de la publicité électorale dans les médias dans les sept jours suivant le déclenchement des élections.

Quelle est ma circonscription?

Tel que mentionné plus haut, la carte électorale a été quelque peu modifiée depuis le dernier scrutin. Le Québec compte 125 circonscriptions, en vertu de la Loi électorale. Les principales régions touchées par ces modifications sont l’Ouest de Montréal ainsi que la région de la Mauricie.

Pour connaître votre circonscription, cliquez ici.