Jour 30: 21 septembre 2018

Au lendemain du 3e et dernier débat des chefs, les chefs des quatre principaux partis participent à l’enregistrement de l’émission Tout le monde en parle qui sera diffusée ce dimanche sur les ondes de Radio-Canada.  Lors de la campagne électorale de 2014, Philippe Couillard avait également visité le plateau de cette émission.

À 10 jours du scrutin, Philippe Couillard et Isabelle Melançon ministre sortante de l’Environnement, du Développement durable et de la Lutte contre les changements climatiques, prennent de premiers engagements en matière d’environnement. Le PLQ compte investir 45 M $ sur cinq ans dans une série de mesures telles que : interdiction des pailles de plastique des bars et restaurants, modernisation de la collecte et les centres de tri afin qu’ils recyclent le plastique numéro 6 et la mise en place d’un inspecteur en chef en environnement et d’une « escouade verte » de 300 enquêteurs responsables de faire la lumière sur les problèmes de sols contaminés. La déclaration de M. Couillard, à l’effet qu’une famille de quatre personnes peut se nourrir pour 75 $ par semaine, est reprise par la célèbre chaîne de télévision britannique, BBC.

equals

S’il prend le pouvoir, Jean-François Lisée compte faire « entrer l’appareil gouvernemental du Québec dans le 21e siècle en mettant fin aux télécopies, aux dédoublements et à la paperasse, sans oublier de diminuer les délais indus ». Croyant que la « paperasserie » gouvernementale coûte jusqu’à 8 milliards $ annuellement aux entreprises du Québec, il compte « mettre en place des « escouades de la simplification » qui se déplaceront sur le terrain afin d’identifier les irritants des citoyens, des entrepreneurs et des agriculteurs lorsqu’ils font affaire avec l’État ». Le coût estimé pour cette mesure est évalué à 1 million de $.  M. Lisée s’engage à réformer le mode de scrutin ce qui permettra aux forces souverainistes d’additionner leurs forces et non de se nuire.

equals

Alors qu’il est à nouveau interrogé par les journalistes sur la question de l’immigration, François Legault les réfère au gouvernement au fédéral. Il déclare cependant que « le seul pouvoir qu’a le gouvernement du Québec, c’est d’émettre ou non le certificat de sélection ». Il promet de tout faire pour éviter des expulsions.  Faisant un arrêt à un quartier général de son parti, M. Legault déclare qu’il essaiera de visiter le maximum des 125 comtés dans les jours qui restent.

 

equals

De passage à Montréal, dans le comté de Laurier-Dorion, Gabriel Nadeau-Dubois dévoile le plan de son parti pour mieux intégrer les nouveaux arrivants. Ce dernier propose d’accélérer le rythme d’embauche afin d’augmenter à 13 % le taux d’employés appartenant à une minorité visible et de créer des guichets uniques dédiés à la francisation, la recherche d’emploi ou le soutien financier. Il affirme que la succession de gouvernements libéraux depuis le début des années 2000 aurait détourné les fonds provenant du fédéral et devant être consacrés à l’intégration des nouveaux immigrants. M. Nadeau-Dubois déclare que QS « veut voir une ligne dans l’étude des crédits ou dans le budget qui indique que cet argent-là a été bien utilisé ». Gaétan Châteauneuf, qui est le chef de la formation politique selon le registre des partis politiques, affirme que son rôle « est purement administratif ».

equals

Tweets du jour

Caricature du jour