Jour 33 : 24 septembre 2018

Le chef de la CAQ, François Legault, dévoile ses actifs financiers nets ce qui amène Philippe Couillard, Jean-François Lisée et Manon Massé à faire de même. Leurs avoirs varient de 41 000 $ à 9,8 millions $. 

De passage à Montréal, Philippe Couillard déclare que si son parti est porté de nouveau au pouvoir, il ne procèderait pas à une réforme du mode de scrutin contrairement aux trois autres partis politiques. Il croit que « ça prend au minimum un vote unanime à l’Assemblée nationale ». M. Couillard affirme que c’est au nom des régions qu’il s’oppose à ce changement. Il annonce, en compagnie de la ministre sortante Dominique Anglade, qu’un gouvernement libéral investirait 80 millions $ supplémentaires aux 100 millions $ annoncés l’an dernier pour l’intelligence artificielle. Le montant du Régime d’accès à la propriété (RAP) serait doublé et passerait de 25 000 $ à 50 000 $ sous sa gouverne.

equals

Jean-François Lisée dévoile à Montréal sa stratégie « pour assurer la bienveillance de l’État envers les enfants du Québec ». Un gouvernement du PQ adopterait une loi pour protéger les budgets liés à l’éducation, à la protection de la jeunesse et à la famille et nommerait également un ministre responsable de la jeunesse. Il déclare que « l’austérité libérale a entraîné la diminution des budgets réservés à la protection de la jeunesse et aux centres jeunesse » et qu’un « gouvernement du Parti Québécois élèvera donc la jeunesse et l’éducation au rang de priorités nationales permanentes ».

equals

François Legault entreprend une tournée dans différentes régions du Québec afin de demander aux électeurs de voter pour sa formation politique, car le Québec a besoin d’un gouvernement des régions. En point de presse à Mont-Laurier, il déclare que s’il venait à former un gouvernement minoritaire le 1er octobre prochain, il ne déclencherait pas une élection générale après 18 mois comme l’a fait l’ex-première ministre péquiste, Pauline Marois. M. Legault souhaite que les évaluations environnementales des projets miniers se fassent plus rapidement afin que le Québec soit plus compétitif et il désire que les règles de protection des milieux humides soient assouplies.

equals

Manon Massé rencontre la mairesse de Montréal, Valérie Plante, et promet d’allouer 1,8 milliard $ en habitation à Montréal. En compagnie de son candidat dans Rosemont, Vincent Marissal, elle annonce qu’un gouvernement solidaire souhaiterait que les hygiénistes dentaires puissent pratiquer sans la supervision d’un dentiste et puissent faire de la prévention. Mme Massé avertit qu’elle n’a pas l’intention de répondre à son adversaire, Jean-François Lisée, car « la population haït ça. Ce n’est pas ça la politique ».

equals

Tweets du jour

Caricature du jour